Violences faites aux femmes : Bien étudier le phénomène pour mieux le combattre

16 Avr , 2018 à 14:49  

Au cours de la journée du mercredi dernier, un événement incroyable a secoué la paisible ville de Tipasa. Selon des témoins dignes de foi résidant dans la cité populaire AADL de Tipasa, en plein milieu de la journée, d’effroyables appels au secours fusaient des cages d’escalier de cette cité : deux femmes couraient follement et dévalaient les escaliers de cette cité dans une fuite éperdue, en voulant fuir et échapper à un forcené, qui les poursuivait.
Ce dernier a rattrapé l’une d’elles et l’a égorgée froidement et instantanément avec un couteau de boucher, puis s’est acharné sur la seconde en lui portant plusieurs coups de couteau au bas ventre et au visage. Un vieil homme qui tentait de s’interposer à cette boucherie reçut lui aussi un coup de poignard, ont relaté des témoins, résidents de cette cité. Nous avons approfondi notre investigation sur ce crime horrible, pour savoir de quoi il s’agissait. Des sources fiables nous ont donné une version qui semble refléter la réalité : le forcené qui est l’époux d’une des victimes est originaire de Koléa et habitait dans un logement AADL, sis au cœur de la ville de Tipasa.
La femme qu’il avait égorgée était sa seconde épouse, selon nos sources, et l’autre dame qui s’est interposée et qui a été gravement blessée serait l’une de ses belles-sœurs, tandis que l’homme blessé serait le père des deux dames. Toujours selon nos sources, l’assassin aurait pris la fuite à bord d’un véhicule de location en direction d’Alger. L’utilisation d’une géo-localisation par satellite, GPS, aurait permis de localiser le téléphone du forcené âgé de 35 ans et de l’appréhender dans la ville de Chéraga dans les délais les plus brefs et mettre fin à sa cavale. Mais de quoi s’agit-il ? Pourquoi une telle violence ? Les services médicaux d’urgence de l’hôpital de Tipasa, tout en constatant le décès de la femme égorgée âgée de 28 ans, ont pu sauver la seconde agressée au couteau, mais, malheureusement, le bébé dont elle était enceinte de sept mois a été mortellement touché par l’arme blanche.
Le père des victimes se trouverait en soins intensifs, d’après les informations recueillies. L’entourage de la cité populaire a été horrifié par la nature et la violence du crime commis, tout en déplorant la conduite criminelle d’un tel individu. Aucune information officielle n’a encore filtré sur cet événement meurtrier.
Houari Larbi

The post Violences faites aux femmes : Bien étudier le phénomène pour mieux le combattre appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , ,