Une enquête de Gartner le révèle : La blockchain intéresse très peu d’entreprises

10 Mai , 2018 à 22:26  

Plus de deux tiers des DSI d’entreprises affirment ne pas s’intéresser à la technologie blockchain, selon le cabinet Gartner. Et ce n’est pas une mauvaise chose, selon la même étude, qui estime que cela prendra du temps, notamment dans la compréhension de la technologie, mais aussi dans le changement de mentalité notamment en matière de modèle de gestion.
«Seulement 1% des DSI ont indiqué une adoption de la technologie blockchain au sein de leurs entreprises, et 8% affirment la prévoir à court terme ou sont en cours avec la blockchain», selon une enquête Gartner. En outre, 77% des DSI interrogés ont déclaré que leurs entreprises ne s’intéressaient pas à la technologie et/ou qu’aucune action n’était prévue pour l’étudier ou la développer», indique le rapport «Blockchain Status 2018 : Market Adoption Reality» (l’état d’adoption de la technologie blockchain). L’enquête de Gartner, menée début 2018 auprès de plusieurs dizaines de directeurs des systèmes d’information (DSI), «fournit des preuves factuelles sur l’état de l’adoption et du déploiement de la blockchain», a déclaré David Furlonger, vice-président et Gartner Fellow. «Il est essentiel de comprendre ce qu’est la blockchain et ce dont cette technologie est capable aujourd’hui, par rapport à la façon dont elle transformera les entreprises, les industries et la société de demain.» Selon Furlonger, il n’est pas utile de «se précipiter dans les déploiements de la blockchain», car cela «pourrait conduire les entreprises à des problèmes importants d’innovations ratées, d’investissements gaspillés, de décisions imprudentes et même de rejet d’une technologie révolutionnaire.

«La route rocheuse vers la blockchain»
Selon l’étude de Gartner, sur près de 300 DSI d’entreprises qui disent «planifier à court terme» ou «ont déjà investi dans des initiatives de blockchain», «23% déclarent que cette technologie requiert les plus grandes compétences pour être implémentée dans n’importe quel domaine, tandis que 18% affirment justement que le plus difficile est de trouver ces compétences». D’autres (14%) ont indiqué que la mise en œuvre de la technologie blockchain «nécessite un plus grand changement dans la culture du département informatique». «Le défi pour les DSI ne consiste pas seulement à trouver et retenir des ingénieurs qualifiés, mais à en trouver suffisamment pour absorber la croissance des ressources à mesure que la blockchain se développe», a déclaré M. Furlonger. «Les ingénieurs qualifiés peuvent être prudents en raison de la nature historiquement libertaire et non-conformiste de la communauté des développeurs blockchain», a-t-il ajouté. L’étude explique que les DSI reconnaissent que la mise en œuvre de la blockchain «changera le modèle d’exploitation et d’affaires des entreprises». «Ils ont indiqué qu’il leur était difficile (pour le moment) d’être prêts et capables de répondre à cette exigence». «La technologie blockchain nécessite la compréhension, à un niveau fondamental, des aspects de la sécurité, du droit, de l’échange de valeurs, de la gouvernance décentralisée, des architectures des processus et commerciales», a déclaré M. Furlonger. «Cela implique donc que les structures traditionnelles des entreprises et les silos d’organisation ne peuvent plus fonctionner sous leurs structures historiques», ajoute-t-il.

Les télécoms, la finance et les assurances «ouvrent la voie»
Trois secteurs sont, cependant, en mesure de faire avancer l’adoption de la technologie blockchain, constate l’étude de Gartner. «Parmi ceux des autres industries, les DSI des secteurs des télécommunications, de l’assurance et des services financiers ont indiqué être plus activement impliqués dans la planification et l’expérimentation de la blockchain». Les «services financiers et les compagnies d’assurances» sont déjà «à l’avant-garde de cette activité». «Les secteurs des transports, des services publics et des organismes gouvernementaux sont de plus en plus engagés en raison de l’efficacité des processus, de la chaîne d’approvisionnement et de la logistique. Pour les entreprises de télécommunications, l’intérêt réside dans le désir de «posséder les fils d’infrastructure» et de saisir l’opportunité de paiement du consommateur», suggère l’étude. Selon Gartner, pour de nombreux secteurs, les «activités prédominantes prendront du temps à se restructurer» pour intégrer la blockchain. «Alors que de nombreuses industries manifestent un intérêt initial pour les initiatives blockchain, il reste à voir si elles accepteront des réseaux décentralisés et distribués, ou (bien) elles se débrouilleront en essayant d’introduire la technologie dans les flux et les systèmes hérités», a conclu M. Furlonger.
A. Z.

The post Une enquête de Gartner le révèle : La blockchain intéresse très peu d’entreprises appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , ,