“Un ange chez MC Donald’s” de Mahmoud Aroua: Une réflexion sur l’entre-deux-mondes

9 Jan , 2019 à 11:39  

Mahmoud Aroua est un médecin anesthésiste-réanimateur algérien féru de littérature, de musique, de voyages, de cinéma et de découvertes en tous genres. Il est l’auteur de nombreux ouvrages entre roman, récit et poésie à travers lesquels transparaît toujours cette richesse culturelle qu’il a en lui et qu’il véhicule souvent dans ses écrits dans le but de les transmettre aussi fidèlement que possible à ses lecteurs.

Son tout dernier roman paru lors du Sila 2018, Un ange chez Mc Donald’s (éditions Edilivre), est une fabuleuse histoire née à la suite d’une rencontre fortuite avec un ange, et devinez où… ? Chez Mc Donald’s “sous un ciel germanique versatile comme un enfant”, nous dit-il. Tout au long de ce récit pas plus fantastique que palpitant d’imagination, le cœur du lecteur battra très fort en suivant Hans, le personnage central de l’histoire, dans ses pérégrinations rebondissantes à la poursuite d’un rêve qu’il veut rendre réalité, à la recherche d’une morte qu’il veut ressusciter, dans l’espoir d’une vie qu’il veut poursuivre car, lui semble-t-il, il n’y avait pas fait ce qu’il fallait pour que sa Alicia chérie ne parte pas si brutalement.

Et ce sentiment de culpabilité va le poursuivre pour ne plus le lâcher jusqu’au dénouement de cette intrigue rocambolesque d’un autre genre. Un genre qui pourrait paraître fantastique, mais qui ne l’est pas car tout est réel et se déroule sur terre, en voiture, en bus, en train, à pied, entre Bonn et Cologne, mais avec un ange et un démon, et parfois sous terre pour semer Satan… ou plutôt Suriel dont Kim veut déjouer les plans diaboliques qui visent à empêcher l’âme d’Alicia de retrouver la sérénité dans l’au-delà.

Mais est-ce vraiment cela que veut Hans ? Ne cherche-t-il pas plutôt à défier la mort en lui opposant sa quête de la vie à travers sa recherche de l’âme d’Alicia ? Il n’arrive pas, un an après sa disparition, à faire le deuil d’un corps non retrouvé. Son souvenir le hante, son fantôme surgira toutes les nuits jusqu’à ce fameux jour décisif où Kim, cet ange gardien et sosie crachée de l’amour de sa vie va surgir et venir tout chambouler.

Cette apparition va précipiter les dix derniers jours de la commémoration de cette tragique disparition qui seront aussi bien chronométrés que décrits avec minutie du détail et déterminants pour arriver à l’ultime acte final qui se fera avec délectation car entre-temps, on aura sillonné quelques rues et boulevards allemands en écoutant de la musique, découvert des placettes, des sous-sols et des itinéraires, revisité des classiques de films, goûté à des mets et traditions germaniques, assisté à des interventions chirurgicales pointilleuses, vu des spectacles de rues et des tours de saltimbanques, rencontré Julia, Toni, Walter, Pr Edelstein, Dr Decker, se documenter sur la maladie d’Alzheimer… le tout en étant assis ou allongé à déguster cet entremet nommé ange dans un fastfood nommé Mc Do, mais concocté par un cuisinier littéraire bien de chez nous nommé Mahmoud Aroua. Qui ose dire encore que nous n’avons pas d’écrits dignes d’être lus, ou pire encore… que la lecture n’apporte rien à l’individu ?

Samira Bendris-Oulebsir

The post “Un ange chez MC Donald’s” de Mahmoud Aroua: Une réflexion sur l’entre-deux-mondes appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.