Tidjelabine (Boumerdès).. Le marché de véhicule en quête de valorisation

10 Fév , 2019 à 22:35  

De grands espoirs sont fondés par les services de la wilaya de Boumerdès sur le marché de véhicules d’occasion de Tidjelabine, en tant que vecteur essentiel de la relance du développement dans la région. Nécessitant une opération de valorisation, cet espace commercial de renommée nationale a fait l’objet d’une session élargie du Conseil exécutif de la wilaya, consacrée à l’examen d’une étude technique visant sa réhabilitation et réaménagement, à tous les niveaux.

L’étude technique a été élaborée par la commune de Tidjelabine, qui lui avait consacré, ces dernières années, une partie d’une enveloppe de plus de 35 millions de DA, le reste ayant été affecté à la réalisation de travaux d’aménagement au profit de ce marché de réputation nationale, crée en 1985 sur une assiette de 14 ha, dont seulement sept ha sont exploités de manière organisée.

Dans son intervention mercredi dernier lors de cette session, le président de la commune de Tidjelabine, Belkacem Kessoum, a souligné «l’insuffisance» de l’enveloppe suscitée pour la valorisation de ce site, lançant un appel aux autorités concernées en vue d’une «intervention pour compléter le montant nécessaire à la réalisation des différentes commodités et travaux», dont le coût devrait atteindre, «près de 200 millions de DA», selon les estimations du bureau d’études en charge.

Parmi les recommandations émises par l’étude technique en question, une proposition d’élargir sa capacité d’accueil de près de 3000 véhicules, actuellement, à plus de 5000, outre la répartition du site en trois espaces, pour organiser le parcage des véhicules selon leur type et taille. Une autre recommandation est relative à la création de trois accès et de sorties principales pour ce marché, outre des commodités et structures pour la gestion et l’administration, mais aussi pour la restauration. A cela s’ajoutent des salles d’eau, des bureaux de prestations diverses et une unité d’intervention de la Protection civile, entre autres.

En intervenant à l’issue de cet exposé, le wali de Boumerdès, Mohamed Selmani, a appelé «à l’impératif, pour cette étude, d’allier ‘simplicité et esthétique’ selon les moyens financiers ‘limités’ affectés au projet», a-t-il relevé. «Il s’agira surtout de viabiliser cet espace en lui assurant le maximum d’entrées et de sorties vers la RN5, de manière notamment à garantir une meilleur fluidité du trafic automobile, tout en facilitant les interventions des services concernés, en cas d’incendies, parallèlement à la réalisation d’un mur de protection pour le marché et à la multiplication des panneaux signalétiques et d’éclairage sur le trajet y menant», a-t-il insisté.

Parallèlement à la réalisation de cette étude que le wali a instruit de livrer «dans les plus brefs délais», des propositions sont émises, en coordination avec la direction du commerce et les services de la commune de Tidjelabine, en vue de la révision et de l’amélioration de la méthode de gestion de ce site dans un objectif d’augmenter ses revenus.

Il s’agit particulièrement, selon la directrice du commerce de la wilaya, Samia Ababssa, d’ «adapter la gestion de cet espace vital avec les dispositions du décret exécutif N 18-199, relatif à la délégation de service public». «Un cahier de charges, adapté à tous les grands marchés de la wilaya, a été élaboré à cet effet, parallèlement à l’installation des commissions appropriées, conformément aux dispositions du décret exécutif suscité, dont notamment les commissions de délégation de service public, de sélection des offres, et de règlement à l’amiable des conflits, entre autres», a ajouté la même responsable.

Une fois cette proposition adoptée par le Conseil de la wilaya, il sera procédé à la location du site au profit d’un particulier pour une période fixée entre les deux parties concernées, à travers un avis d’appel d’offres public, avec un cahier de charge fixant les obligations et droits de chacune des parties, a précisé Mme Ababssa.

Actuellement, le marché assure des rentes estimées entre 2,3 et 2,5 millions de DA chaque semaine au profit de la commune de Tidjelabine qui en assure la gérance, suite à l’échec des tentatives de sa mise en location, à des particuliers, en 2017 et 2018, comme c’était le cas par le passé. «Au moins trois avis d’appels d’offres ont été rendus publics, à cet effet, mais ils étaient tous infructueux, car les offres proposées étaient au dessous du prix fixé à l’ouverture des adjudications», a expliqué directrice du commerce de la wilaya.

The post Tidjelabine (Boumerdès).. Le marché de véhicule en quête de valorisation appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

,