Son P-DG l’a annoncé dans un entretien au journal français les echos : « Sonatrach fait sa percée à l’international »

10 Mai , 2018 à 12:18  

«La compagnie publique rachète une raffinerie à Exxon et trois terminaux pétroliers en Italie.»

Dans le cadre de sa stratégie de développement à l’étranger, la compagnie nationale des hydrocarbures (Sonatrach) rachète une raffinerie à Exxon en Italie ainsi que trois terminaux pétroliers en Italie. Le projet s’inscrit dans une stratégie de développement à l’étranger, a fait savoir son P-DG, Abdelmoumen Ould Kaddour, dans un entretien accordé au journal français Les Echos. «La page est définitivement tournée. La priorité est au business», a expliqué le P-DG de Sonatrach dans une interview publiée par le quotidien français Les Echos. Il a souligné que «le gouvernement n’oblige plus le groupe à investir exclusivement en Algérie». La transaction doit être annoncée ce mercredi à Rome. «Cette acquisition est notre premier grand projet d’envergure internationale», a-t-il indiqué.
L’objectif assigné à cette acquisition est l’amélioration de l’approvisionnement du pays en carburants pour combler le déficit en la matière, estimé à 3,5 millions de tonnes par an, équivalant à 2 milliards de dollars d’importation porté notamment par le boom automobile. La demande interne en carburant progresse rapidement car le marché automobile est en plein boom. «Nous sommes un pays producteur de pétrole mais nous devons importer jusqu’à 2 milliards de dollars par an de produits raffinés, pointe le dirigeant. Il faut mettre fin à ce paradoxe», a-t-il expliqué. «La raffinerie d’Augusta assurera un débouché pour le brut algérien tout en améliorant le ravitaillement de l’Algérie en carburants. Cela nous donnera plus d’autonomie et coûtera moins cher car nous contrôlerons toute la chaîne», a-t-il assuré.
«Le programme de réhabilitation et d’extension de raffineries, et de nouvelles capacités, prévu pour la production de carburant en Algérie prendra quatre à cinq ans au bas mot. Avec Augusta, nous avons accès immédiatement à des capacités supplémentaires», a-t-il justifié. «L’acquisition des actifs italiens est en partie opportuniste: les majors européennes et américaines réduisent leur exposition au raffinage sur le Vieux Continent, qui souffre encore de surcapacités malgré des restructurations massives», explique ce journal… Sonatrach s’est engagée à préserver les emplois des 600 salariés d’Augusta. Les actifs d’Exxon en Italie «s’inscrivent dans une stratégie d’internationalisation de long terme», ajoute Abdelmoumen Ould Kaddour. «Sonatrach va également muscler «très rapidement» son activité de trading d’hydrocarbures – le groupe est à la recherche d’un partenaire pour former une coentreprise», a-t-il ajouté. Parallèlement, Sonatrach est sur le point de signer avec Total pour une usine pétrochimique à Arzew, près d’Oran. «Ce sera la première unité de production de propylène et de polypropylène d’Algérie, souligne le P-DG. L’essentiel sera exporté vers l’Europe»,indique le P-DG.. Ce nouveau partenariat est possible maintenant que les deux compagnies ont soldé leurs différends (en 2016, Total avait lancé une procédure contentieuse contre le groupe algérien). Dans l’exploration-production, Sonatrach a signé des accords avec l’italien Eni, avec l’Irak… Le groupe avance surtout ses pions en Afrique (Niger, Mali, Libye…).

Par 

The post Son P-DG l’a annoncé dans un entretien au journal français les echos : « Sonatrach fait sa percée à l’international » appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , , , , , ,