Selon une étude de l’association El-Aman : Les producteurs ont baissé le taux de sucre dans les boissons

17 Mai , 2018 à 22:57  

L’association El-Aman pour la protection des consommateurs a présenté, hier, les résultats de la campagne de sensibilisation pour la réduction de l’utilisation et de la consommation du sucre, du sel et des matières grasses. Cette campagne de sensibilisation qui a débuté le 18 janvier dernier et qui a pris fin mardi dernier, a touché 15 wilayas avec une action tous les deux à trois jours. Selon le président de l’Association, Hacène Menouar, la campagne de sensibilisation a vu la participation de cadres du ministère du Commerce, des experts de l’Institut national de la santé publique (INSP) et du président de l’Association des producteurs algériens des boissons (Apab). Outre toutes les opérations de sensibilisation, ce qui est à retenir, c’est celle de contrôle de la teneur en sucre dans les boissons, initiée en marge de la campagne. Lancée sur une période de trois mois allant de février à avril 2018, l’opération a été effectuée par un laboratoire indépendant sur un échantillon de huit boissons d’opérateurs algériens, les plus consommées en Algérie. L’analyse des résultats du contrôle des boissons a fait ressortir que la plupart des opérateurs ont effectivement lancé une opération de réduction de la teneur en sucre dans leurs boissons.
Toutefois cette réduction varie entre -0,5% et -2%  au maximum sur la période de 3 mois. Ainsi, l’analyse a montré qu’Ifri et N’gaous ont réduit de -0,5%, Rouiba a réduit de -0,1%, Coca-Cola et Hamoud ont réduit de -2%. Les opérateurs  Pepsi et Ramy n’ont pas réduit leur taux de sucre alors que l’opérateur Ifri a augmenté son taux de sucre sur son produit Ifruit sur la période de +3,5%. Au-delà de ces chiffres qui gagneront à être affinés dans la mesure où le procédé utilisé, à savoir l’échelle de Brix, peut être inappropriée pour certaines boissons, la tendance à la baisse du sucre dans les boissons est palpable chez les producteurs de boissons. Depuis quelques années, les associations de protection du consommateur tirent la sonnette d’alarme quant à la consommation du sucre en Algérie.
D’ailleurs les pouvoirs publics ont annoncé un décret exécutif devant réglementer le taux de sucre, de sel et de matières grasses dans les denrées alimentaires. Mais presque deux années après, ce décret n’a pas encore vu le jour. C’est en substance ce qu’a indiqué Ali Hamani, président de l’Apab, lors de la conférence de presse d’hier, ajoutant que ce retard dans la promulgation du décret n’a pas empêché les producteurs de commencer à réduire le sucre dans les boissons depuis 2016. Cette opération effectuée sur les boissons sera rééditée avec les boulangeries pour, cette fois, analyser le taux de sel utilisé dans le pain.
Selon son président, l’association El-Aman a toujours refusé les subventions des pouvoirs publics. Elle privilégie plus l’action de terrain loin des salons des séminaires et des journées d’étude. D’ailleurs, il a annoncé le lancement d’une nouvelle campagne relative à la lutte contre le gaspillage.

Saïd Smati

The post Selon une étude de l’association El-Aman : Les producteurs ont baissé le taux de sucre dans les boissons appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , ,