« Sanofi veut aller plus loin dans ses partenariats en Algérie » (DG)

17 Nov , 2017 à 10:53  

Depuis 2011, Sanofi a investi 85 million d’euros dans la construction d’une nouvelle usine et d’un centre de distribution sur le campus de Sidi Abdallah.

Le développement des partenariats de haut niveau avec les autorités algériennes comme le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique ou le ministère de la Santé sont parmi les actions que s’attelle à réaliser Sanofi en Algérie.

Cette annonce a été faite jeudi soir à Alger par Haissam Chraiteh, directeur général de Sanofi Algérie. C’était à l’occasion de la cérémonie de la troisième édition du Prix Sanofi & ATRSS de Recherche en Santé.

Haissam Chraiteh a annoncé que «ce prix témoigne de notre détermination d’associer nos efforts à ceux des autorités locales dans le but d’accélérer et d’orienter le développement dans le domaine des sciences de la vie».

Sanofi pourrait être appelée à collaborer avec des chercheurs, a laissé entendre le même responsable de la compagnie qui est crédité d’une présence industrielle de plus de 25 ans en Algérie et se présente comme un acteur industriel de premier plan qui s’implique directement dans le transfert de technologie et de savoir-faire par la fabrication locale de 60% des produits disponibles en Algérie avec deux usines de production à Oued Smar et Aïn Bénian

Depuis 2011, Sanofi a investi 85 million d’euros dans la construction d’une nouvelle usine et d’un centre de distribution sur le campus de Sidi Abdallah. Le projet qui a une capacité de production de plus de 100 millions de boîtes par an, représente le plus important complexe de production de médicaments de Sanofi en Afrique et au Moyen-Orient et permettra de fabriquer sur place plus de 80% des médicaments de Sanofi disponibles en Algérie.

Sanofi est engagé dans le dépistage du diabète, de l’hypertension artérielle, de l’hyperlipidémie et leurs corollaires sur tout le territoire algérien, à travers le programme «Le Chemin de la prévention » et à la Clinique Mobile. A ce jour, plus de 9000 patients en ont bénéficié lors des 22 campagnes de déploiement de la clinique mobile depuis son lancement en mai 2015.

Lors de cette troisième édition du Prix Sanofi & ATRSS de Recherche en Santé, le 1er prix de 2.000.000 de dinars a été Kerboua Kheir Eddine pour son travail intitulé «Développement d’un test compagnon à base du complément dans le cancer, étude pilote sur le LNHCB ». Le 2ème lauréat (avec 1.500.000 dinars) a été Boukhatem Mohamed Nadjib pour son travail intitulé « Valorisation de l’huile essentielle de citronnelle en dermopharmacie : Mise au point d’une formulation topique naturelle ».

Le 3ème prix (1.000.000 de dinars) est remis à Amel Boumendjel pour son travail sur «l’exploitation d’un modèle d’asthme expérimental».

A souligner que l’Agence thématique de recherche en sciences de la santé a pour vocation principale le développement de la recherche intersectorielle en santé et dans le domaine des sciences biomédicales et elle est placée sous la tutelle du ministre chargé de la recherche scientifique.

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , , , , , , ,