Première victoire pour la Tunisie, meilleur bilan pour l’Algérie

14 Juin , 2018 à 11:12  

Pour la première fois, quatre sélections arabes participent ensemble à la Coupe du Monde Russie-2018, où les fans suivront les équipes nationales de Tunisie, du Maroc, de l’Egypte et de l’Arabie Saoudite dans cette grande compétition mondiale qui débute jeudi avec le match d’ouverture Russie-Arabie Saoudite.

Dans l’histoire de la compétition, huit équipes arabes ont participé à une phase finale de la Coupe du Monde (quatre d’Afrique et quatre d’Asie), à savoir l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Egypte, l’Arabie Saoudite, les Emirats arabes unis, l’Irak et le Koweït. Les équipes de la Tunisie, du Maroc et de l’Arabie Saoudite comptent le plus grand nombre de participations avec cinq qualifications, tandis que l’Algérie a participé à quatre éditions devant l’Egypte (3), le Koweït, l’Irak et les Emirats (1). Lors du Mondial du Mexique de 1986, trois sélections arabes ont participé ensemble pour la première fois, à savoir l’Irak, le Maroc et l’Algérie alors que la Tunisie, l’Arabie Saoudite et le Maroc ont pris part à la Coupe du Monde France-1998.
La sélection égyptienne a été la première formation arabe à se qualifier à une phase finale du Mondial en 1934, disputant le 27 mai de cette année son premier match devant l’équipe de Hongrie (défaite : 4-2). La formule de la compétition stipulait alors l’élimination directe de la Coupe du Monde. La sélection des Pharaons n’est plus apparue à une phase finale jusqu’au Mondial 1990 en Italie, soit une longue absence de 56 ans, avant de s’absenter une deuxième fois et revenir après 28 années lors du Mo ndial russe en 2018. Si l’ouverture était une histoire égyptienne, le premier succès arabe revient à l’équipe tunisienne qui a remporté la première victoire d’une équipe arabe et africaine en Coupe du Monde organisée en Argentine en 1978, aux dépens du Mexique 3-1.
Le public sportif arabe garde en mémoire la première participation tunisienne à une phase finale de Coupe du Monde, les Aigles de Carthage laissant de très bonnes impressions chez tous les Arabes et les Africains après la victoire sur le Mexique, le match nul face au champion du monde allemand en titre (0-0) et la défaite devant la Pologne (0-1). L’honorable participation de la Tunisie a ouvert la voie à l’obtention de l’Afrique de deux représentants en 1982 en Espagne où elle a été représentée par l’Algérie et le Cameroun.

Scandale
L’équipe nationale algérienne a participé pour sa part à la Coupe du Monde (Espagne-1982), les coéquipiers de Lakhdar Belloumi réalisant un exploit historique devant l’Allemagne de l’Ouest (2-1), renforcée par ses stars Karl-Heinz Rummenigge et Paul Breitner. Mais le Mondial espagnol a été entaché par le scandale du match arrangé entre Allemands et Autrichiens, condamnant l’équipe nationale à l’élimination. Après avoir battu l’Allemagne, les Algériens ont perdu leur deuxième match contre l’Autriche (0-2), avant de s’imposer devant le Chili (3-2), et ont attendu le résultat du match entre l’Allemagne et son voisin l’Autriche pour connaître leur destin. Le seul résultat qui éliminait l’Algérie était la victoire de l’Allemagne, un scénario qui est arrivé puisqu’après l’ouverture du score par Horst Hrubesh après 11 minutes de jeu, les deux équipes se sont accommodées du résultat jusqu’au coup de sifflet final qui les qualifie au 2e tour. Le Maroc a participé pour la deuxième fois de son histoire à une Coupe du Monde, à l’occasion du Mondial Mexique-1986, se qualifiant pour le second tour et devenant la première équipe arabe à passer au deuxième tour de la Coupe du Monde. La sélection saoudienne a constitué une belle surprise également lors de sa première Coupe du Monde en 1994 en se qualifiant pour le second tour, avant d’être éliminée par l’équipe de la Suède 1-3. La formation du Golfe s’est qualifiée ensuite à trois phases finales de suite, un record arabe, monopolisant la participation arabe asiatique depuis 1990. Le hasard du tirage au sort a souvent placé la sélection saoudienne face à ses pairs arabes lors du premier tour des phases finales. Elle a battu le Maroc lors de la Coupe du Monde 1994 (1-0) et a fait match nul avec son homologue tunisienne (2-2) lors du Mondial-2006 et doit rencontrer son homologue égyptienne en Russie. Quatre équipes arabes ont pris part à quatre phases finales, à savoir l’Algérie, le Maroc, l’Arabie Saoudite et la Tunisie et trois ayant assuré leur qualification pour le deuxième tour (Algérie, Maroc et Arabie Saoudite). Au classement, l’Algérie occupe la première place avec 12 points, 3 victoires, 3 nuls et 7 défaites (13 buts inscrits et 19 encaissés) devant le Maroc (10 points : 2 victoires, 4 nuls et 7 défaites). L’équipe saoudienne a joué 13 matchs en Coupe du Monde et a remporté 2 victoires, concédé 2 nuls et 9 défaites. Elle a marqué 9 buts et encaissé 32 autres. Au plan individuel, l’attaquant saoudien Sami Al Jaber reste en tête des meilleurs buteurs arabes avec 3 buts, alors que sept joueurs arabes ont marqué un doublé, à savoir Islam Slimani, Abdelmoumen Djabou et Salah Assad (Algérie), Fouad Anwar (Arabie Saoudite) et Abdeljalil Hadda, Abdul Razzaq Khairi et Salaheddine Bassir (Maroc).

Historique de la participation arabe :
1934 : Egypte
1970 : Maroc
1978 : Tunisie
1982 : Algérie et Koweït
1986 : Algérie, Irak et Maroc
1990 : Egypte et Emirats Arabes Unis
1994 : Arabie Saoudite et Maroc
1998 : Tunisie, Maroc et Arabie Saoudite
2002 : Tunisie et Arabie Saoudite
2006 : Tunisie et Arabie Saoudite
2010 : Algérie
2014 : Algérie
2018 : Tunisie, Maroc, Egypte et Arabie Saoudite

The post Première victoire pour la Tunisie, meilleur bilan pour l’Algérie appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , , , , , , , , , ,