Pas moins de 1.500 Palestiniens malades détenus souffrent de négligence médicale

4 Juin , 2018 à 1:06  

RAMALLAH (Territoires palestiniens) – Pas moins de 1500 prisonniers Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes atteints de maladies chroniques souffrent de négligence, de violations médicales notamment lors des interrogatoires et ne bénéficient pas de soins médicaux nécessaires.

« 1500 prisonniers souffrant de maladies chroniques et 15 autres en soins permanents à la clinique de la prison de Ramallah sont incarcérés dans les prisons des forces de l’occupation israélienne et sont victimes de négligence médicale y compris le retard de leurs traitements », a déploré samedi la commission palestinienne des affaires des prisonniers et ex-prisonniers dans un communiqué.

« Les prisonniers malades dans les prisons israéliennes souffrent des violations médicales continues », selon le même document de la dite commission relevant de l’Organisation de Libération de la Palestine (OLP).

Ces violations médicales à l’encontre des détenus sont constatées d’après la commission, « pendant l’interrogatoire » et également « lors de leur détention dans les cellules ».

Dans une déclaration à l’occasion de la Journée du prisonnier palestinien, qui coïncide le 17 avril de chaque année, la commission avait fait état de « 700 détenus souffrant de maladies chroniques et nécessitant un traitement médical urgent et un suivi intensif dont  26 souffrent du cancer ».

Début mai dernier, le détenu Palestinien Aziz Ewissat, 53 ans, qui purgeait depuis 2014 une peine de 30 ans de prison, avait succombé à une attaque cardiaque à l’hôpital Assaf Harofeh près de Tel Aviv selon le Club des prisonniers palestiniens, une organisation qui défend les droits des détenus palestiniens.

La responsabilité de sa mort, avait été imputée par le gouvernement palestinien aux autorités de l’occupation israéliennes.

Un appel avait ainsi été lancé à la communauté internationale et aux organisations pertinentes d’intervenir « immédiatement » pour sauver la vie de tous les détenus palestiniens dans les geôles israéliennes, avait indiqué l’agence Wafa.

Le porte-parole du gouvernement palestinien, Yusuf Al-Mahmoud avait déclaré que « la plupart des rapports et des témoignages publiés par le mouvement des prisonniers révélaient que les autorités d’occupation israéliennes poursuivaient la politique de la négligence médicale contre les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes et ne leur procurent pas le traitement nécessaire, ce qui conduit à la dégradation de l’état de leur santé, connue par la politique de mort lente ».

Le nombre de prisonniers morts dans les prisons israéliennes depuis le début de l’occupation il y a 50 ans avait atteints les 215 dont 75 tués après leur arrestation, 72 sont morts sous la torture, 61 à cause de la négligence médicale et sept autres ont été tués par des gardiens dans la prison.

The post Pas moins de 1.500 Palestiniens malades détenus souffrent de négligence médicale appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , ,