Naïma Salhi, faut-il répondre à une hétaïre politique ?

6 Fév , 2018 à 14:02  

Algérie / Coup de gueule – Elle s’allume vite, trop vite même. Elle fait la joie de certaines sphères politiques en léchant la polémique. Naïma Salhi, connue pour ses déclarations aussi incendiaires que dénuées de toute logique, s’est attaquée encore une fois et avec plus de crachat contre la langue et l’identité amazighe.

Dans une vidéo largement partagée hier sur les réseaux sociaux, la présidente d’un microscopique parti politique dit ne pas accepter “une langue qui n’est pas en réalité une langue et qui ne véhicule pas les sciences”. Tout en faisant l’éloge de la langue arabe, elle se dit même prête à “tuer sa fille” si celle-ci osait prononcer un seul mot en langue amazighe.

En bref, un discours raciste, rempli de haine envers les autres, de reniement de son identité. Un discours logorrhéique qui reflète l’ampleur de la pathologie psychologique qui sévit dans la tête de cet énergumène.

Faut-il donc répondre à une pseudo-politique qui tient de tels propos abhorrants? Faut-il faire une leçon sur l’identité, la dignité, l’honneur et bien d’autres vertus dont elle ignore l’existence ? Pour ce faire, il faudrait d’abord qu’elle est, pas un cerveau capable d’assimiler correctement, on en est pas là, mais juste une cervelle tout court !

La grosse bête Naima Salhi Laghlimi verse son venin sur les Kabyles et dit interdir à sa fille de parler le Kabyle et traite le MAK d’organisation terroriste : « Ma fille parlait la langue kabyle grâce aux voisins et son entourage à l’ecole. Mais depuis peu je lui ai dit si dorénavant tu parleras le kabyle, je te TUE »Et si elle nous parlait plutôt de sa relation avec Aboudjerra Soltani, et pourquoi pas ses sorties avec son chauffeur !!!! Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu pour partager nos territoires avec cette race…

The post Naïma Salhi, faut-il répondre à une hétaïre politique ? appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, ,