Médaille d’excellence de la culture et prix Ali Maachi

11 Juin , 2018 à 13:59  

Une cérémonie de remise de la médaille d’excellence de la culture «El Kamal Ethakafi» à la grande dame du théâtre Sonia, au réalisateur Farouk Belloufa, à titre posthume, et à la chanteuse Nouara, ainsi que le Prix Ali Maâchi du président de la Républiques pour les jeunes créateurs aux lauréats de l’édition 2018 a été organisée par le ministère de la Culture a été organisé, vendredi soir au théâtre Mahieddine-Bachtarzi.

Le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a tenu, avant le début de la cérémonie organisée à l’occasion la Journée nationale de l’artiste (8 juin), à affirmer que «ses services sont à l’écoute des intellectuels et des artistes», appelant «les artistes et leurs familles à se rapprocher de son département en cas de besoin d’aide, quelle qu’elle soit». «L’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (Onda) assure le versement de la différence des cotisations de la sécurité sociale pour permettre aux artistes de bénéficier d’une pension de retraite leur assurant une vie digne», a-t-il rappelé. Saluant l’œuvre laissée par les trois artistes qui ont marqué le paysage et la mémoire culturelle algérienne, le ministre a affirmé que le Prix Ali Maâchi du président de la République pour les jeunes créateurs s’inscrit dans la cadre de l’encouragement des jeunes talents. La fille de la défunte Sonia, l’artiste Samia Amziane, accompagnée de sa famille a reçu des mains d’ Azzedine Mihoubi la médaille décernée à sa mère, décédée le 13 mai dernier à l’âge de 65 ans. La médaille du défunt Farouk Belloufa, décédé le 9 avril dernier à Paris à l’âge de 71 ans, a été remise à son frère. Invitée à recevoir sa médaille, la chanteuse Nouara a entonné, à la demande du public qui l’a longuement ovationnée, un petit extrait d’une de ses chansons. Se disant très contente de cette distinction, elle a estimé que «grâce aux médias, les artistes ne meurent plus en silence».

Par ailleurs, le Prix Ali Maâchi du président de la République pour les jeunes créateurs a été remis dans la catégorie roman aux trois lauréats, respectivement Abdelmoumène Ouarghi, Ould Abdellah Abdellatif et Sidi Othmane Nedjm Eddine. Dans la catégorie poésie, le 1er prix est revenu à Issaam Benchallal et les 2e et 3e à Riadh Bouhdjila et Chems Eddine Boukeloua. Le prix de l’œuvre écrite de théâtre a été attribué aux lauréats Mohamed Amine Benrabie (1er prix) suivi de Ali Behnas (2e prix) et Abdelkader Taachit (3e prix). S’agissant des œuvres musicales, le 1er prix a été décroché par Mounia El Amri, suivie de Mahdi Abdellah (2e) et Mohamed Belahouadjeb (3e). Dans la catégorie arts chorégraphiques, le premier prix est revenu à Mohamed Ali Djerman, le deuxième à Nassim Ayad et le troisième à Meftah Youcef. Le 1er prix des arts cinématographiques et audiovisuels a été décerné à Mustapha Zaoui, le deuxième à Abdellatif Alliane. Dans la catégorie œuvre dramatique théâtrale, le 1er prix est revenu à Kenza Benboussaha, le deuxième à Souad Djenati Bousahla et le troisième à Zouhir El Kermairi. Le premier prix des arts plastiques a été remis à Yasmina Boukahri, le deuxième à Ayoub Rakh et le troisième à Mouataz Billah Djilali Serbis. La cérémonie a été marquée par la diffusion de trois courts métrages sur la vie des trois artistes honorés de la Médaille d’excellence de la culture, réalisés par Ali Aïssaoui

The post Médaille d’excellence de la culture et prix Ali Maachi appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , , , ,