MCA : Casoni : «Le CRB nous a été supérieur sur le plan de l’engagement»

14 Sep , 2017 à 9:18  

A l’issue du derby disputé mardi dernier, Bernard Casoni s’est étalé sur les raisons qui n’ont pas permis à son équipe de réaliser une bonne opération. Le technicien français, et tout en se montrant déçu par cette seconde contreperformance de suite, affirme en termes à peine voilés que le CRB était plus volontaire que son équipe  : «Contrairement à notre premier match de la saison où nous étions présents sur le terrain face à l’USB en fournissant les efforts nécessaires,  face au CRB, on n’a pas été à la hauteur de l’engagement de cette équipe qui était donc supérieure, et c’est sur ce volet que s’est faite la différence à mon avis.  Il faut maintenant vite oublier ce match et essayer de trouver des solutions, car il ne sert  à rien de se lamenter sur cette défaite qui devra nous servir de leçon».

«Le nombre d’occasions créées reste insuffisant et le CRB avait cette rage de garder le score»
Toujours dans le même sens, le coach du Mouloudia dira : «Sur l’ensemble de la partie on s’est créé des occasions de scorer, comme celle de Bernabas et cette de Nekkache et on pouvait même prendre l’avantage en première période de jeu, mais le nombre d’occasions qu’on s’est créé reste insuffisant et le CRB avait cette rage de garder le score et cela s’est fait sentir sur le terrain, si on tient compte de l’engagement des joueurs de cette équipe».

«Encaisser un but juste avant la mi-temps c’est l’une des plus dures situation auxquelles une équipe peut être confrontée»
Lorsque nous avons abordé avec Casoni la mauvaise réaction de l’équipe en seconde période de jeu, du fait que les joueurs n’ont pas fourni les efforts nécessaires pour revenir dans la partie, à ce sujet il dira : «Vous savez, le fait d’encaisser un but juste avant la fin de la première période nous a pénalisés et c’est l’une des pires situations auxquelles une équipe peut être confrontée. En dépit des solutions que nous avons essayé de trouver, on  n’a pas réussi à faire sur le terrain ce qu’il fallait faire pour revenir dans la partie».

«Il fallait élargir le jeu pour passer sur les côtés c’est ce qu’on n’a pas fait d’une bonne manière»
Tout le monde a constaté qu’en seconde période de jeu, le CRB a refusé de jouer en se contentant de gérer son maigre avantage avant de répliquer par des contres, dans l’espoir de plier le match, et les coéquipiers de Lakroum sont parvenus à sceller le sort de la partie en seconde partie de jeu. Le Mouloudia devait donc trouver des solutions et essayer de déstabiliser le dispositif défensif mis en place par Todorov. Abordé à ce sujet, le coach du MCA nous a confié : «Pour acculer le CRB dans sa surface pour le pousser à la faute,  il fallait élargir le jeu et essayer de passer par les côtés, c’est que nous n’avons pas réussi à faire. Je pense que la dernière passe nous a fait défaut et on n’a pas su être juste devant, et c’est la raison pour laquelle le CRB a pu préserver son acquis».

«On dit que les équipes se motivent lorsqu’elles affrontent le Mouloudia, c’est à nous de nous montrer plus motivés pour gagner»
Pour la troisième confrontation de son équipe, le coach du Mouloudia a constaté que ses adversaires fournissent de grands efforts sur le terrain et on l’a informé que le  MCA est l’équipe à battre. Bernard Casoni, et à travers ses déclarations estime que son équipe doit toujours se montrer supérieure à ses adversaires pour réaliser les résultats souhaités :   «On dit que les équipes se motivent lorsqu’ils affrontent le Mouloudia, c’est à nous de nous montrer plus motivés pour gagner».

«Maintenant tout le monde a eu une chance de débuter le match et j’en ai tiré les enseignements pour établir l’équipe type»
En procédant à sept changements dans l’équipe relativement à celle qu’il a alignée la semaine passée face à l’ESS,   Casoni dira : «  On ne peut aligner les mêmes joueurs deux matchs de suite en l’espace de trois jours, lorsque l’on sait qu’une rencontre de coupe d’Afrique nous attend ce samedi. Et puis en procédant à sept changements, cela m’a donné le temps de voir tout le monde à l’œuvre dans la compétition officielle et c’est tout le monde maintenant qui a eu la chance de débuter un match. Personnellement, j’ai tiré les enseignement nécessaires et à travers lesquels nous allons établir l’équipe type ».

«Vaut mieux enchainer par un match de coupe d’Afrique, c’est la meilleure manière pour rebondir»
Suite à cette défaite face au CRB, il semble bien que les joueurs sont affectés sur le plan moral,   quatre jours avant le match aller face au Club Africain. Toutefois Casoni se montre confiant et il a sa propre vision de voir les choses, lui qui a essayé d’encourager ses troupes pour qu’elles puissent avoir la meilleure réaction face au Club Africain, ce samedi au stade du 5-Juillet  :  «Certes on est déçus après une défaite, mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras. Vaut mieux enchainer maintenant par un autre match  qui sera celui de la coupe d’Afrique, car la meilleure manière pour une équipe de rebondir est de ne pas rester sans compétition. Je vous ai déjà dit que nous sommes toujours en stade de préparation, même s’il s’agit des matchs officiels, mais cette période nous a permis de tirer des enseignements».

«Un groupe de joueurs  se dégage  après les trois rencontres qu’on a jouées»
Abordé au sujet des joueurs qui seront alignés face au Club Africain, car il faut s’attendre à ce que l’équipe type soit alignée dans ce grand rendez-vous où le MCA n’a pas le droit à l’erreur. A ce sujet le coach du MCA affirme  : «Oui après ces trois matchs  à travers lesquels j’ai donné la chance à tout le monde,   un groupe de joueurs  se dégage par rapport aux autres et d’ici au match du Club Africain on verra».

«Les problèmes du Club Africain ne me regardent pas, je m’intéresse à la préparation de mon équipe»
Quant à la confrontation qui mettra ce samedi le Mouloudia face à une équipe qui traverse à son tour une mauvaise passe, Casoni n’a pas voulu entrer en polémique et affirme : «Certes je connais la maison pour y avoir déjà travaillé au Club Africain, mais les problèmes de cette équipe ne me regardent pas. Je m’intéresse à la préparation de mon équipe, et c’est le plus important pour moi».

«La Coupe d’Afrique est une autre motivation et c’est la première fois qu’on jouera en présence de nos supporters»
Le technicien français se montre confiant pour l’avenir de son équipe, à commencer par le prochain match de la coupe de la CAF. «Les matchs ne se ressemblent pas et la Coupe d’Afrique est une autre motivation et c’est la première fois qu’on jouera en présence de nos supporters au stade du 5-Juillet» conclut Casoni.

Source d'origine de l'article : lire.

, , ,