JM-2018: la natation algérienne fait mieux qu’à Mersin avec deux médailles

27 Juin , 2018 à 1:17  

La natation algérienne a réussi à faire mieux qu’aux derniers jeux Méditerranéens de Mersin (Turquie), grâce aux deux médailles de l’athlète Oussama Sahnoune qui a rempli son contrat lors de l’édition 2018 des Jeux qui se poursuivent à Tarragone (Espagne).

En effet, à Mersin en 2013, la natation algérienne était revenue avec un zéro pointé, une prestation « très décevante », avaient jugé, à cette époque-là, les observateurs.

A Tarragone, Sahnoune a débloqué son compteur avec l’or, remporté haut la main dans l’épreuve du 100m nage libre, avec à la clé un nouveau record d’Algérie en 48.00 (contre 48.23 de Nabil Kebab en 2009). La seconde médaille du natif de Constantine, en argent celle-ci, a été gagnée au 50m nage libre avec là aussi un nouveau record d’Algérie pulvérisé en 21.96.

« On a misé beaucoup sur Sahnoune qui avait pour objectif deux médailles au sprint. Il a réussi son pari et c’est une bonne chose pour lui et la natation algérienne. Pour les autres engagés, ce sont des jeunes qui ont besoin de ce genre de compétition pour progresser », a indiqué à l’APS le directeur technique national (DTN), Abdelkader Kaouah.

Le responsable technique s’est justifié par le fait que les sélections nationales de natation ont été rajeunies de 60 à 70%, « mais les jeunes athlètes engagés à Tarragone sont les meilleurs dans leurs spécialités.

« On a ramené nos meilleurs jeunes nageurs qui préparent aussi les jeux Africains de la jeunesse d’Alger et les jeux Olympiques de la jeunesse (Argentine). Ces JM-2018 sont donc un tremplin et une bonne expérience pour ces nageurs et nageuses », a expliqué Kaouah, rappelant la défection d’Abdallah Ardjoune et de Djawad Sioud et qui pouvaient offrir d’autres médailles au pays.

Pour sa part, l’entraîneur français Olivier Barnier s’est félicité de la participation d’Oussama Sahnoune, son athlète au Cercle des nageurs de Marseille, qualifiant ses résultats de « grosse performance ».

« A Tarragone, Oussama a franchi une autre étape d’une longue préparation pour les prochains Mondiaux. Au 50m, une épreuve pour laquelle il n’a pas beaucoup travaillé, il a réussi l’argent en 21.96, explosant au finish un record d’Algérie vieux de 15 ans. Sur le 100m où il a pris l’or en 48.00, il faut améliorer davantage la vitesse pour descendre sous la barre des 48 secondes, en prévision des Mondiaux et surtout des jeux Olympiques de Tokyo-2020 », a relevé Barnier.

L’entraîneur d’Oussama Sahnoune prévient que le travail ne doit pas s’arrêter car les échéances arrivent rapidement : « Je suis conscient qu’il a travaillé dur ces deux dernières années, mais il faut rester dans la continuité et sur la ligne d’objectif qu’il s’est fixé cette année. Il faut garder la même attitude ».

De son côté, le nouveau champion méditerranéen du 100m nage libre a estimé que les joutes de Tarragone lui ont permis d’évaluer le niveau de sa préparation, afin de lui apporter, en compagnie de son coach, les réglages qu’il faut.

« C’est vrai que remporter deux médailles aux JM reste quelque chose de fabuleux, mais il ne faut pas s’arrêter à ce stade, car les Mondiaux s’approchent et là, ce sera une autre paire de manches. Je continue mon chemin car j’ai en ligne de mire les Championnats du monde mais surtout les jeux Olympiques de Tokyo », a-t-il dit.

The post JM-2018: la natation algérienne fait mieux qu’à Mersin avec deux médailles appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , ,