Gaïd Salah a supervisé un exercice à Biskra: Les troupes spéciales à l’oeuvre.

16 Mai , 2018 à 12:19  

Par 

L’exercice qui entre dans le cadre de la concrétisation du programme annuel de formation et de préparation au combat, a eu lieu à l’Ecole supérieure des troupes spéciales à Biskra

Cet exercice, comme les précédents à Oran et Djanet est une démonstration de force de l’ANP.

Lors de sa quatrième journée d’inspection, le vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’ANP, le général de corps d’armée, Ahmed Gaïd Salah s’est rendu à Biskra au niveau de la 4e Région militaire. Le vice-ministre de la Défense nationale a enchaîné la supervision d’un autre exercice, cette fois exécuté par des Unités spéciales de l’ANP. L’exercice qui entre dans le cadre de la concrétisation du programme annuel de formation et de préparation au combat, a eu lieu à l’Ecole supérieure des troupes spéciales à Biskra, lequel a été intitulé: «Un détachement des troupes spéciales lors d’une opération d’assaut et de destruction d’un poste de commandement d’une unité ennemie et la capture de son chef.»

Le titre est très significatif pour démontrer la disponibilité des différentes troupes de l’Armée nationale populaire pour faire face à toutes les éventualités en cas de guerre et, notamment en cas de riposte. Abordant toute l’importance qu’il accorde à la formation, surtout en ce qui concerne la richesse extrême dans la ressource humaine, pour le développement et l’émergence de l’ANP, le vice-ministre de la Défense nationale a affirmé: «Partant de cette optique précisément, j’insiste sur le degré de développement réalisé dans toutes les spécialités du métier militaire et à travers toutes les composantes de nos Forces armées, afin qu’elles soient en harmonie avec les efforts consentis, les moyens mis à disposition en termes de ressources humaines et matériels et en équipements et armements, ainsi qu’avec les objectifs ambitieux et légitimes tracés, qui visent dans leur ensemble l’acquisition de tous les éléments de la puissance militaire, conformément à la stratégie globale adoptée ces dernières années.»

Qualifiant le fait de stratégie, le général de corps d’armée ajoute «une stratégie que nous voulons rationnelle et raisonnable, en adéquation avec nos capacités propres à la concrétiser sur le terrain d’une part, et avec nos aptitudes à faire face aux divers défis possibles et éventuels, qui marquent le monde d’aujourd’hui, d’autre part». A ce propos, le vice-ministre de la Défense nationale soutient que «ces défis ne pourront constituer pour nous des variables incertaines, car nous avons eu une perspective avisée sur les situations pouvant survenir, et contre lesquelles nous avons engagé des moyens efficaces». Ainsi, pour avertir et en même temps rassurer que l’Algérie demeure un pays bien imprégné de la conjoncture actuelle et surtout très bien renseigné sur les aléas du monde d’aujourd’hui rongé par de guerres sans précédent.

A cet effet, le général de corps d’armée affirmera: «Je le redis encore une fois devant vous, dont l’essence est une composante humaine déterminée à rehausser au plus haut échelon les capacités de l’Armée nationale populaire, digne héritière de l’Armée de Libération nationale.» Il a conclu son intervention en précisant que «tel est l’objectif le plus noble, pour lequel le Haut Commandement de l’Armée nationale populaire oeuvre, afin de faire aboutir tous les facteurs et les éléments à même d’élever nos Forces armées aux rangs les plus prestigieux et leur permettre d’atteindre la finalité ultime, qui n’est autre que de servir l’Algérie et préserver sa sécurité et sa stabilité».

A l’évidence, cet exercice, comme les précédents à Oran et Djanet, est une démonstration de force tout comme l’exercice «Toufane» et l’exercice «Sous-Groupement tactique faisant face à une attaque non-conventionnelle», ainsi que celui d’hier intitulé «Un détachement des troupes spéciales lors d’une opération d’assaut et de destruction d’un poste de commandement d’une unité ennemie et la capture de son chef», ont été marqués par une exécution précise, rapide qui exige une haute assiduité et un grand professionnalisme.

Ce qui confirme le haut niveau atteint en matière de formation et d’instruction dans le but d’optimiser les capacités, les potentiels et la disponibilité des éléments des troupes spéciales afin d’accomplir les différentes missions, de jour comme de nuit, et dans toutes les conditions et circonstances.

A noter que le vice-ministre de la Défense nationale a tenu une rencontre d’orientation avec les cadres et les personnels du Secteur, après avoir inspecté le projet de réalisation d’un Centre de repos et de cure thermale à Hamam Essalihine, où il s’est enquis de l’état d’avancement des travaux de réalisation de cet important projet social et a instruit la structure chargée de sa réalisation d’accélérer sa concrétisation dans les délais impartis

The post Gaïd Salah a supervisé un exercice à Biskra: Les troupes spéciales à l’oeuvre. appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , , , , , , , ,