Feghouli sur Madjer:”Je ne connais pas quel type d’entraîneur il est”

12 Juin , 2018 à 13:32  

Le joueur international algérien, Sofiane Feghouli a affirmé n’avoir jamais échangé avec le sélectionneur national Rabah Madjer, bien que celui-ci l’ait convoqué pour le dernier stage des Verts.

Le pensionnaire de Galatasaray a avoué ne pas connaître quel type de sélectionneur est Madjer, non plus sa méthode de travail. Ce qui renseigne de la relation glaciale entre l’actuel sociétaire du champion turc et de l’ancien joueur de FC Porto.

Rappelons que le nouveau coach des Verts a écarté Feghouli pour des raisons disciplinaires et non sportives.

Dans une interview accordée dimanche au site français Foot Mercato, Feghouli a indiqué n’avoir jamais eu d’échanges avec Madjer, et ce depuis qu’il ait pris en main les destinées de l’équipe nationale en octobre dernier.  “Pour être honnête, je n’ai jamais échangé avec lui.  Je suis l’actualité des Verts de mon côté”, a-t-il révélé, avant d’ajouter : “C’est le sélectionneur de l’Algérie. Pour moi, l’équipe nationale est au-dessus de tout le monde. Les sélectionneurs passent, les joueurs passent.  Moi, je suis fan des Verts quoiqu’il arrive”.

“Je n’ai pas échangé avec lui, je ne sais pas comment il entraîne. Je ne connais pas du tout le type de sélectionneur que c’est”, a-t-il avoué. Ecarté par le nouveau staff, Madjer a fini par le convoquer de nouveau sous la pression des médias et des supporters à l’occasion des deux joutes amicales face respectivement au Cap Verts (2-3) ainsi que face au Portugal (0-3).

Toutefois, Feghouli n’a pas répondu favorable, lui qui a déclaré forfait suite pour cause d’une blessure qu’il a contractée en club.

“Comme je vous l’ai expliqué, j’ai des problèmes au tendon depuis quatre-cinq mois. Je m’étais déjà mis d’accord avec le staff médical de Galatasaray pour faire les soins et avoir le repos nécessaire en fin de saison pour pouvoir me rétablir totalement. J’ai reçu ensuite une convocation de l’Algérie. Je ne pouvais pas me rendre disponible pour la sélection”, a-t-il tenu à justifier son absence.

Par ailleurs, le maître à jouer des Verts a déploré la situation de la sélection nationale, la question de départ de Madjer et les propos tenus par ce dernier au Portugal à l’occasion de la confrontation entre les coéquipiers de Cristiano Ronaldo et ceux de Mahrez. “Je pense qu’il faut faire profil bas et travailler. Il faut être discret. On sait que l’Algérie traverse une période difficile. Il faut travailler davantage pour renouer avec le succès. On sait que ça ne se fera pas du jour au lendemain parce que le malaise est profond. C’est un travail d’ensemble. La Fédération (FAF), le sélectionneur, les joueurs doivent se responsabiliser”, a  soutenu l’ancien joueur de Valence.

Ainsi, Feghouli semble dire ne pas être d’accord avec les orientations de l’entraîneur en chef des Verts, dont ses jours sont comptés, comme il n’a pas manqué d’exprimer son envie de retrouver les Verts. ” Quand on met le maillot de l’équipe nationale, c’est spécial. J’ai passé de grands moments avec l’équipe nationale. Donc oui, ça me manque”, a-t-il ajouté.

“Moi, j’ai toujours défendu les couleurs de l’Algérie. Si on fait appel à moi, comme d’habitude, je donnerais le meilleur de moi-même”, a-t-il affirmé l’auteur du premier but des Verts lors du Mondial 2014 au Brésil.

Même si l’Algérie ne sera pas présente au rendez-vous russe, Feghouli a promis de supporter les sélections africaines engagées dans ce tournoi, notamment la sélection marocaine et son coéquipier en club, en l’occurrence Younès Belhanda. “Je vais encourager tous mes amis que ce soit les Marocains, je pense à Younès Belhanda, ou les Sénégalais. Je vais soutenir toutes les nations africaines. Je serai de tout cœur avec elles. J’espère que le Maroc va faire quelque chose car ils ont une équipe très solide, rigoureuse et bien organisée”, a-t-il renchéri.

“Donc je m’inscris dans la durée avec Galatasaray. Je n’ai plus d’agent depuis pas mal de temps. Donc je n’ai pas reçu d’appel de mon club ou d’autres personnes pour éventuellement bouger. Moi, je me vois totalement à Galatasaray la saison prochaine. Le projet s’annonce excitant. Pour ma part, je n’ai aucune raison de quitter ce club… J’y suis heureux “, a-t-il fait savoir.

Toufik Amara / Traduit par: Moussa. K.

The post Feghouli sur Madjer:”Je ne connais pas quel type d’entraîneur il est” appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , , , ,