En marge de l’inauguration du complexe de Cevital dans les Ardennes: Macron promet un visa moins contraignant pour les Algériens

8 Nov , 2018 à 9:36  

Moncef Wafi

En marge de l’inauguration du complexe de Cevital dans les Ardennes: Macron promet un visa moins contraignant pour les Algériens

Et s’il n’était plus aussi laborieux d’avoir un visa d’entrée pour la France? A croire le président français, des instructions ont été données par Paris aux consulats de France en Algérie de faire preuve de «flexibilité» dans l’étude des demandes de visa introduites par les Algériens.

Selon le quotidien El-Bilad, Emmanuel Macron a déclaré avoir instruit « l’ambassade de France à Alger de faciliter l’établissement des visas pour les journalistes, les hommes d’affaires et les écrivains », en marge de l’inauguration du complexe de Charleville-Mézières, du groupe Cevital. « Nous avons demandé à notre ambassade de faire en sorte que les demandes émanant des ressortissants algériens soient étudiées avec plus de pragmatisme qu’avant ». Les explications du locataire de l’Elysée prouvent, si besoin est, que l’attitude française dans la délivrance des visas avait durci, ces derniers mois, poussant les Algériens à se poser de réelles interrogations sur les raisons et les intentions de Paris. Pressions, marchandages, chantages, toutes les lectures ont été exploitées pour comprendre le durcissement des Français dans l’octroi des visas, ce que l’ambassadeur de France en Algérie a tenu à démentir lors d’une interview accordée au Quotidien d’Oran, en juillet dernier. Xavier Driencourt avait précisé qu’il n’existe pas de quotas ou de réduction du nombre de visas en réaction à des restrictions sur les importations « mais qu’il y a des contrôles plus stricts pour des raisons dues au changement du paysage migratoire européen ». Il s’est étonné des affirmations algériennes sur la limitation du nombre des visas, rappelant que son pays en délivre 400 mille par an. Il avait également indiqué que face au changement du paysage migratoire européen, « le président de la République, le ministre de l’Intérieur en France sont, comme leurs homologues européens préoccupés par ce phénomène et par les migrations clandestines; donc, effectivement, ils demandent aux consuls généraux de faire en sorte que les dossiers soient complets, sincères et réguliers. Il n’y a pas de remise en cause de l’immigration, il y a simplement un contrôle plus fin de l’immigration légale et régulière ».

Hier, et sur le site de Charleville-Mézières, Macron a ajouté attendre « une invitation du président Bouteflika pour se rendre à nouveau en Algérie », expliquant qu’il tenait à travers ses instructions, à «maintenir le bon niveau des relations» entre l’Algérie et la France. Des relations qui ont connu des tensions palpables avec ce dossier des visas.

Par ailleurs, le président français a visité les anciens locaux de PSA à Charleville-Mézières où le groupe Cévital va implanter ses trois usines de fabrication de membranes et de stations de production d’eau ultra pure, de dessalement de l’eau de mer et de traitement des eaux usées, utilisant la nouvelle technologie développée par EvCon, filiale de Cevital. A cette occasion, Macron a rencontré le P-dg du groupe, Issad Rebrab, et le projet ardennais, qui doit voir le jour d’ici 2019, s’étend sur 62.200 m² alors que 1.000 emplois sont attendus. Macron a promis l’appui de la France, « soit en rentrant au capital de la société, soit en accordant des financements ».

The post En marge de l’inauguration du complexe de Cevital dans les Ardennes: Macron promet un visa moins contraignant pour les Algériens appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, ,