Des graines d’artistes exposent

24 Avr , 2018 à 12:15  

Réda Boufellah

kL’événement «Dessine-moi ta Houma», qui s’est tenu le samedi 21 avril 2018, au Palais des Raïs (Bastion 23), avait tout pour émerveiller les enfants, enchanter les parents et séduire les visiteurs.

Plantons d’abord et avant tout le décor : le Palais des Raïs ou Bastion 23…une bâtisse qui fait partie des plus importants monuments historiques de la ville d’Alger. Le site est classé monument historique sous l’appellation «Groupe de maisons mauresques» pour l’intérêt architectural qu’il représentait d’une part, et comme dernier quartier (houma) de la basse Casbah d’autre part…. Vous me direz qu’avec le thème de l’expo, ça tombe bien.
Après cinq années de travaux de restauration, le Palais des Raïs reste la première expérience de récupération d’un ensemble historique restitué au public, menée à son terme en Algérie depuis l’indépendance. Le choix d’installer le Centre des arts et de la culture du Palais des Raïs au sein même du Bastion 23, n’est pas fortuit. Il démontre l’intérêt accordé par les pouvoirs publics au patrimoine culturel et la volonté de mettre en avant, l’importance des valeurs architecturales, historiques et culturelles de l’ensemble monumental du Bastion 23. A ce titre, le Palais des Raïs qui revêt un caractère exceptionnel, est appelé à s’ériger en modèle de gestion pour tous les monuments algériens souffrant de la problématique de leur usage futur.
Une vision qui s’inscrit en droite ligne dans la politique qui allie besoin d’exploitation et développement économique avec exigences de conservation du patrimoine. C’est donc sur ce site même, par une journée radieuse qui annonce l’été, avec l’accord des responsables des lieux que les artistes-peintres Amal Benghezala et Nour-Eddine Hamouche ont organisé cette exposition d’enfants à laquelle plusieurs écoles, dont «Le Zénith» de Tixeraïne, «le Nid Douillet» et «Nouvelle Ecole du patrimoine» de Kouba, «El Farabi» et «Said Henni» de Bab El-Oued, «Source d’éducation» de Chéraga, «Djabali Athmane» de Bachdjarah et «Ennadjah» des Vergers à Bikhadem ont participé, ainsi que les ateliers de peinture de la maison de la Culture de Tizi-Ouzou, dirigée par la dynamique et sympathique Samia Hentour, la bibliothèque d’El-Madania et enfin, les enfants du Centre culturel de Bordj El Bahri.

Ce samedi 21 avril 2018, c’était donc le rendez-vous des enfants de cinq à quinze ans, véritables graines d’artiste qui sont venus, accompagnés de leurs parents tout heureux de leur montrer leurs œuvres…. Les œuvres ? Justement, parlons-en…tendues sur des fils en lin, tenues par des pinces à linge en bois, la présentation était, non seulement colorée, mais tellement originale…. En terme dialectal, une «n’chéra». L’exposition «Dessine-moi ta Houma» était un véritable festival «petites graines d’artistes» avec un nom bien sympathique qui rappelle fortement les souvenirs de notre enfance… «El Houma» ou le quartier.
Ce rendez-vous, dans cet endroit historique à proximité de la mer n’est pas fortuit. Il se veut familial qui peut aussi s’enorgueillir d’être d’une grande convivialité et surtout d’une programmation artistique de grande qualité. Pendant une journée, c’est tout un endroit féérique qui a vécu au rythme d’un évènement artistique mobilisant des bénévoles, comme ces étudiants de l’école d’architecture et de design IPFIG de Delly Brahim ainsi que des artisans et décorateurs, de Djamal Dahar, un artiste spécialisé dans la récupération qui transforme les objets anodins en d’étonnantes œuvres appréciées par l’ensemble du public ou encore la jeune Kamélia, qui a fait le bonheur des enfants en confectionnant des masques.

Pour revenir aux enfants-artistes, cette exposition faites par les enfants en a séduit plus d’un, à commencer par les organisateurs eux-mêmes qui, émerveillés par les dessins, n’ont pas pu cacher leurs sentiments. Avec «Dessine-moi ta Houma», les bambins ont pu se transformer, l’espace d’une journée en artistes peintres libérant leurs imaginations et les étalant sur une feuille de papier Canson. La rencontre avec ces enfants, aussi belle que divertissante a été un pur bonheur à vivre pour eux et pour leurs parents qui eux, étaient particulièrement heureux de prendre des photos de ces dessins d’enfants. Sans oublier, bien entendu, les petits ateliers interactifs organisés en marge de cette exposition.
Les parents ont aussi pu assister à un récital de chants organisé par les enfants de la maison de la culture de Tizi Ouzou qui ont charmé par leurs chants et par un merveilleux «achouik» ou istikhbar, le public nombreux et dont beaucoup ne sont pas restés insensibles. Ces enfants de la maison de la Culture de Tizi Ouzou ont préparé un magnifique départ, quittant les lieux en chantant «Abkaw Ala Kheir» sous les applaudissements du public.
«Dessine-moi ta Houma» est une première expérience réussie qui ne devrait pas s’arrêter là, un véritable régal pour les enfants, qui a fait le bonheur des parents et des nombreux visiteurs.
Les initiateurs de cette exposition originale, en l’occurrence les artistes peintres Nour Eddine Hamouche et Amal Benghezala ont promis de renouveler cette expérience avec d’autres thèmes, en associant toujours les enfants…donc, à suivre !

The post Des graines d’artistes exposent appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , , , , , , , , ,