Constantine – Hamma-Bouziane: Le marché hebdomadaire provoque l’ire des commerçants

14 Juin , 2018 à 12:48  

Par A. Mallem,

Constantine – Hamma-Bouziane: Le marché hebdomadaire provoque l’ire des commerçants

Confrontée à la nécessité de redéploiement au niveau du secteur du commerce afin de générer de nouvelles rentrées financières au budget communal et parvenir à l’autofinancement prôné par la tutelle, l’Assemblée populaire communale de Hamma-Bouziane se heurte à l’hostilité des commerçants réguliers de la ville.

Se sentant lésés par un marché qui, à l’origine, était limité à la vente de véhicules automobiles, mais qui ne cesse de se développer pour abriter d’autres activités commerçantes et s’étaler dans le temps, puisque le marché ne se tient plus une seule journée, les commerçants en colère protestent, arguant qu’ils n’ont jamais vu autre part un marché hebdomadaire qui dure trois jours ! Accompagnés du responsable local de l’organisation des commerçants, l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), plusieurs commerçants de la place nous ont expliqué leur problème. «Nous sommes carrément étouffés par ce marché qui se tient maintenant pendant trois jours, mercredi, jeudi et vendredi, et qui ne se limite plus à la vente de véhicules particuliers, comme c’était sa vocation première, puisqu’au fil du temps, il a été élargi à la vente des articles d’habillement, à la quincaillerie et aux produits alimentaires. C’est dire que pendant les journées où il se tient, presque durant une moitié de la semaine, nous ne travaillons pratiquement pas, car lorsqu’un citoyen a besoin d’une bouteille de limonade, il s’en va l’acheter à ce marché». La colère des commerçants est partagée par le responsable de l’UGCAA, M. Boudjadja Boudjemaa. Ce dernier nous a déclaré que son organisation a été saisie par les commerçants pour l’amener à protester officiellement auprès de l’APC, voire de la wilaya et à un niveau plus haut. M. Boudjadja ajoute que les commerçants parlent de grève et de sit-in. Pour M. Abderrezak Filali, le président de l’APC de Hamma-Bouziane, «il n’est pas question de fermer ou de diminuer l’activité de ce marché hebdomadaire qui procure des rentrées financières importantes à la mairie et arrange beaucoup la ménagère question prix des produits. De même qu’il fait travailler les jeunes chômeurs de la commune». D’autre part, a ajouté le maire, aujourd’hui même je viens de solliciter la gendarmerie pour nous aider à évacuer les nombreux marchands illicites qui encombrent le centre-ville pour les loger sur le site du marché hebdomadaire. Quant aux commerçants réguliers de la ville, «ils doivent se plier aux règles de la concurrence car il n’est pas question pour la commune de fermer le marché hebdomadaire ou de limiter son impact et sa durée, parce que c’est un marché économiquement très rentable et secundo, sa tenue et sa durée sont prévues par la réglementation communale», souligne le P/APC.

The post Constantine – Hamma-Bouziane: Le marché hebdomadaire provoque l’ire des commerçants appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , ,