Concours ALHAN WA CHABAB : Une finale et une fausse note

15 Mai , 2018 à 0:55  

La 9e édition du concours de chant Alhan wa chabab, organisé par l’Office national des droits d’auteur et droits voisins (Onda), s’est terminée hier avec la tenue de la finale qui a mis aux prises trois jeunes artistes, originaires d’Oran, Sidi Bel-Abbès et Tizi Ouzou. Et si les trois candidats ont fait montre d’un fair-play et d’une fraternité à toute épreuve, même s’ils ambitionnaient de triompher, le parti pris et le comportement de l’animatrice de la soirée, transmise en direct à la télévision, ont choqué plus d’un. D’aucuns, en effet, n’ont pas compris son parti pris flagrant pour un des candidats en lice, poussant le culot jusqu’à appeler les téléspectateurs à voter “massivement” pour tenter de faire gagner celui qui, visiblement, était son candidat favori. Une vraie fausse note pour “l’école” qui a gagné en notoriété, notamment les jeunes artistes, et qui permet à ces derniers de montrer l’étendue de leur talent.

The post Concours ALHAN WA CHABAB : Une finale et une fausse note appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.