Cherchell: Cérémonie cherchelloise en hommage au défunt Hioun

11 Juin , 2018 à 14:26  

A l’occasion de la journée nationale de l’Artiste, le comité des fêtes de la ville de Cherchell a organisé récemment à la bibliothèque communale de Cherchell une exposition de peinture, en hommage à l’artiste-peintre algérien Salah Hioun.
Cette cérémonie, initiée principalement par les anciens amis et collègues de feu Hioun, en l’occurence, l’artiste-peintre A. Bekhti, dont la notoriété n’a d’égale que l’immensité de ses œuvres artistiques, mais aussi sa présence dans la quasi-totalité des galeries cherchelloises et algéroises. Il faut noter aussi, lors de cette cérémonie commémorative, la grande tristesse de  Madame Hioun, la veuve de l’artiste disparu, dont le parcours  artistique aux côtés de feu Mohammed-Salah Hioun marquera à tout jamais l’épopée de cette race d’artistes et d’intellectuels qui ont lutté et œuvré pour que vivent l’art et la culture algériens ; citons pour cela  les tristes vestiges que la décennie noire a abandonnés en loques lors de l’incendie criminel du Musée national Nacereddine-Dinet, qui fut heureuseement restauré tant par Barkahoum Farhati, architecte, mais aussi sous la protection de Mme Hioun conservatrice secondée par son conjoint feu Mohamed-Salah Hioun, lui-même artiste lithographe, qui mena son action muséale avec courage , à travers d’innombrables vernissages et manifestations culturelles qui y furent organisés. Il faut noter en outre lors de cette cérémonie la présence de jeunes artistes, à l’instar de Oumechouk Youcef de Hadjret Ennous, de Bouchareb Sarah de Cherchell, Nassim Bouarous de Cherchell mais aussi, celle du vétéran des artistes-peintres, en l’occurence, M. Arbouche Ahmed, cet immense artiste, doté d’une simplicité et d’une modestie redoutables, dont les avis et les critiques d’artiste font mouche et restent très appréciés.

Selon M. Bekhti Abderrahmane, l’exposition picturale sera visible jusqu’au 14 juin. «Une occasion de réunir de jeunes artistes très prometteurs», qui a tenu à remercier les autorités locales , mais surtout Mme Hioun qui était présente et qui a mis à la disposition  quelques œuvres de feu Hioun afin de permettre au public cherchellois d’apprécier le travail de cet artiste d’envergure internationale. A ce titre, M. Bekhti, l’ami de feu Hioun, dira : «Ce monstre sacré de la peinture algérienne a consacré sa vie pour le développement de l’art en général, et de la peinture en particulier. Il est le doyen de la gravure en Algérie, il a eu une formation en Allemagne et en France où il a forgé ses connaissances, il était très proche de Issiakhem, ses œuvres très prisées par les collectionneurs et les amateurs d’art se retrouvent partout dans le monde. Cet enfant de Collo a vécu à Alger pour finir sa vie à Cherchell où il fut adopté par les enfants de cette ville, il était gentil et avenant.» dira M. Bekhti , en poursuivant «Après son décès l’automne dernier, il fut honoré à titre posthume par Son Excellence Monsieur le Président de la République Abdelaziz Bouteflika.» Il convient de noter qu’au niveau de Cherchell, le comité des fêtes a décidé de lui rendre hommage ainsi qu’à Madame Hioun, son épouse (Aïcha Merazka) ancienne conservatrice du musée Etienne-Dinet à Bou Saâda, et ancienne directrice du Musée national des antiquités de Cherchell.

Les artistes présents à cette cérémonie ont témoigné du parcours artistique de ce monument, en disant à ce propos : «M. Hioun a réalisé des fresques historiques pour le Musée de l’Armée et a également exposé ses œuvres dans plusieurs galeries. Il a en outre exposé, en 2011, plus de 250 toiles lors d’une grande manifestation d’art plastique, organisée par le Musée national des beaux-arts d’Alger, après quelques années d’absence, nous dira-t-on. Salah Hioun est revenu à Alger dans une somptueuse exposition en galerie. Ce fut la Galerie El Yasmine, située à Dely Ibrahim, qui a eu le privilège d’accueillir les œuvres de l’artiste.»
Houari Larbi

The post Cherchell: Cérémonie cherchelloise en hommage au défunt Hioun appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

, , , , , , , , , , , , ,