Bouhadja, sortira gagnant !

9 Oct , 2018 à 0:44  

La main de fer au parlement entre les lieutenants d’Ouyahia, Ould Abbes et l’insoumis Bouhadja, change d’apparence et prend l’allure d’un conflit politique qui se joue à haut niveau. Ouyahia et Ould Abbes, les deux frères ennemis qui ne se sont jamais mis d’accord sur un objectif politique, se serrent la main pour la première fois pour descendre en flamme le président de l’APN, l’ancien ami qui devient du jour au lendemain l’ennemi commun à abattre !
Seul contre tous, Bouhadja, qui ne veut en aucun cas se faire bananer par la politique aux enchères des deux puissants chefs des partis au pouvoir, il joue le jeu’’ je démissionne, je ne démissionne pas. Têtu, le patron de la chambre basse, met en train son plan ‘’B’’ et tant que la présidence ne s’est pas prononcée sur le sort du parlement, le Moudjahid Bouhadja, arme son ‘’Kalachnikov politique’’ et que la guerre continue, le têtu l’emporte toujours contre le méchant (Samet yaghleb kebih) !
Jeux de mots ou une manière de tester jusqu’où iront ses ennemis dans leur dessein pour destituer le troisième homme de l’Etat algérien. L’ancien compagnon d’armes du Président Bouteflika, Bouhadja mène sa guerre médiatique à l’option arabe, tantôt, il déclare qu’il va quitter son poste, en affirmant qu’il ne peut plus travailler dans une atmosphère minée et tantôt il déclare qu’il est demeurant, jusqu’à ce que le patron d’EL Mouradia lui demande de quitter les lieux. Le temps joue en faveur de Bouhadja, et les gladiateurs d’Ould Abbes, risquent de voir leurs têtes coupées dans l’arène de l’APN, après que les langues commencent à se délier.
La situation à l’APN se complique de plus en plus pour les demandeurs de la tête de Saïd Bouhadja qui ne se laisse pas faire, après qu’un autre nom se pointe dans le conflit. Le Chef de cabinet de Bouhadja qui serait cité par le secrétaire général de l’APN limogé, Bachir Slimani, comme étant la personne qui a joué un rôle très important dans cette crise et qu’il serait même à l’origine du refus de Saïd Bouhadja de démissionner, selon une information rapportée par le site ALG24. Ainsi qu’avec le soutien de poids de l’Organisation nationale des moudjahidines et la mobilisation des militants du FLN, la roue commence à tourner en faveur de Bouhadja.
Les observateurs politiques prédisent que cette crise qui secoue l’APN va  précipiter l’éclatement du parti FLN , du fait que depuis quelques temps la contestation gagne les rangs du parti majoritaire et les Sit-In organisés par les fidèles de Bouhadja à Skikda, la ville natale du président de l’APN, est un autre danger qui menace de raviver les clivages claniques et régionalistes qui le minent de l’intérieur.
La résistance de Saïd Bouhadja face aux dinosaures du FLN, et les voix qui commencent déjà à s’élever pour réclamer la démission de Djamel Ould-Abbès, tout en appuyant le maintien du Président du parlement dans son poste, précipite l’échec de la bataille de l’APN.

Belkacem

The post Bouhadja, sortira gagnant ! appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.