Aïn Defla: 450 cartes Chifa attribuées par la DAS aux personnes démunies atteintes de cancer en 2018

6 Déc , 2018 à 14:30  

Ces 450 personnes malades et démunies qui viennent d’obtenir la carte Chifa que délivre la Cnas, avec un taux de couverture de 100% percevront en plus une aide mensuelle de 3 000 DA dans le cadre du programme d’aide forfaitaire sociale (AFS) viennent compléter la longue liste des 850 personnes atteintes et adhérentes à l’association El Fedjr présidée par Mme Malika Mekki dont le siège se situe au chef-lieu de wilaya de Aïn Defla.

Selon cette dernière, pratiquement toutes les personnes adhérentes bénéficient maintenant de la carte Chifa qui leur ouvre droit à l’obtention de médicaments gratuitement, médicaments qui coûtent souvent très cher mais indispensables pour lutter contre la maladie. Selon Mme Mekki, n’ont pas eu droit à cette carte les personnes qui ne sont pas en règle avec la Casnos, des personnes qui, de par le passé avaient une activité lucrative mais n’ont pas payé les cotisations dont elles étaient redevables. Comme n’ont pu bénéficier de cette couverture sociale, les personnes relevant de cas exceptionnels telle cette femme atteinte d’une tumeur cancéreuse et que le mari a abandonnée avec ses enfants, sans ressources. Toujours selon la présidente du bureau de wilaya de l’association El Fedjr, sur les 850 malades enregistrés, on compte 554 femmes et 60 enfants de 2 à 16 ans.

On indique que si chez les femmes, ce sont les cancers du sein et du col de l’utérus qui sont les plus fréquents, chez les hommes, ce sont la prostate et le colorectal qui sont le plus touchés. Sur le plan géographique, la fréquence la plus élevée des atteintes tumorales se situe dans les communes de Djelida, Khemis Miliana, Sidi Lakhdhar et autre Tachta dans la daïra d’El Abadia. En ce qui concerne le suivi médical et thérapeutique au niveau de la wilaya, il demeure très faible notamment dans le secteur public. En effet, la wilaya de Aïn Defla a acquis au milieu des années 2 000, un scanner pour chacun des 4 EPSP, El Attaf, Aïn Defla, Khemis Miliana et Miliana à plus de 5 milliards l’unité. A ce sujet, il semble qu’on s’est précipité pour acquérir ces appareils très coûteux sans se soucier de la disponibilité de radiologues. De ce fait, ces équipements sont restés inutilisés bien que opérationnels. Ce n’est que depuis peu, que 2 radiologues ont été affectés dans le cadre du service civil, par le ministère de la Santé et qui usent des scanners de Miliana et de Aïn Defla, tandis que ceux de Khemis Miliana et d’El Attaf, ils n’ont jamais été utilisés depuis leur installation il y a de cela 13 ans.

Quand on sait qu’un examen au scanner avec sa lecture coûte autour de 2 0 000 DA dans le secteur privé, on comprendra que pour les malades sans ressources, fragiles, sous-alimentés et mal logés, qui n’ont, très souvent, même pas le moyen pour se payer un voyage en transport en commun, ce n’est donc pas donné, d’autant plus que la carte Chifa ne couvre pas ce genre d’examens. Il est à noter aussi que malgré les multiples appels à la solidarité avec des malades, appels qu’a lancé à maintes reprises via la radio, l’association n’a reçu en tout et pour tout que 20 millions de centimes de la part de bienfaiteurs alors que ces malades ont besoin de nourriture, de couvertures, d’appareils de chauffage même d’occasion, de lait, de matelas, de poches sanitaires…
Karim O.

The post Aïn Defla: 450 cartes Chifa attribuées par la DAS aux personnes démunies atteintes de cancer en 2018 appeared first on .

Source d'origine de l'article : lire.

,